Skip to Content

Établissement de normes pour les conservateurs d’art indépendants

Le conservateur / la conservatrice ont-ils été payés ?
Établissement de normes pour les conservateurs d’art indépendants

Depuis plus de 50 ans, CARFAC ouvre la voie en élaborant et en négociant des lignes directrices en matière d’honoraires d’artistes au Canada. À titre d’experts en matière de rémunération des travailleurs culturels indépendants, nous nous faisons régulièrement demander si nous recommandons des tarifs pour les honoraires des commissaires. En effet, puisque beaucoup de commissaires d’art sont aussi des artistes, il peut sembler naturel que nous fixions ces taux. Nous ne représentons pas officiellement les conservateurs, mais dans un esprit de solidarité, notre rôle est de fournir des conseils qui encouragent un dialogue sur les pratiques de l’industrie, afin d’établir des lignes directrices officielles en matière de rémunération.

Au cours des dix dernières années, Clayton Windatt, artiste et conservateur indépendant, a étudié à plusieurs reprises les structures de rémunération des conservateurs indépendants afin de comprendre comment établir un système ou, du moins, comment leur offrir un meilleur soutien. Clayton étant ancien directeur général du Collectif des commissaires autochtones (CCA – ACC), ces discussions se sont traduites par des actions et des discussions de groupe menées par le CCA au sein de la communauté des organismes nationaux de services aux arts, discussions auxquelles CARFAC a apporté une contribution majeure.

CARFAC et le RAAV ont participé, depuis 2016, à plusieurs projets de consultation sur ces honoraires. La reprise récente de ces séances de réflexion a ouvert de nouvelles discussions sur les honoraires de représentation et de conservation ainsi que sur l’élargissement du barème tarifaire actuel, discussions qui visent à mieux comprendre les besoins des conservateurs. Cela nous a amenés à mener en collaboration avec Clayton des recherches sur les facteurs faisant en sorte que les conservateurs indépendants sont considérés comme des entrepreneurs indépendants qui établissent leurs propres taux de rémunération ; un rapport sur ce projet est désormais accessible. Lorsqu’une structure directrice aura été établie par les conservateurs et entérinée sur le plan administratif, CARFAC et le RAAV s’y référeront. Dans l’intervalle, nous continuerons d’appuyer la recherche et d’aider à orienter le projet en communiquant les mises à jour au fur et à mesure du processus.

 

Photo : Miki Jourdan