Skip to Content

Appel à l’action – l’extension du CERB

Faites savoir à votre député et au gouvernement fédéral que les Canadiennes et les Canadiens ont besoin de soutien continu pour sortir de la crise de la COVID-19 forts et résilients. Voici une lettre type que vous pouvez personnaliser.

Votre nom (obligatoire)

Votre courriel (obligatoire)

Nom de votre député (obligatoire)

Courriel de votre député (obligatoire) - Trouver l’adresse de votre député

Une copie de la présente lettre sera aussi envoyée au très honorable premier ministre Justin Trudeau; à l’honorable Bill Morneau, ministre des Finances; à l’honorable Stephen Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien; à l’honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national; et à l’honorable Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor..

Ajouter un message personnel
Le nom de votre député sera automatiquement ajouté au début de la lettre et votre nom à la fin.

En tant qu’électrice/électeur, je suis une Canadienne/Canadien concerné(e) qui soutien la position du CARFAC, l’association nationale pour les artistes en arts visuels professionnels, en ce qui a trait à la prolongation de la prestation canadienne d’urgence et l’établissement d’un programme de revenu garanti permanent qui ferait en sorte que les Canadiennes et les Canadiens à faible revenu auraient un revenu mensuel de base sur lequel ils pourraient compter pendant que nous sortons de la pandémie de la COVID-19.

Particulièrement, j’appuie les précisions et les améliorations suivantes au soutien financier fédéral aux Canadiennes et aux Canadiens :

1. La prolongation de la PCU est favorablement accueillie par beaucoup de Canadiennes et de Canadiens qui ont eu une perte de revenu dramatique. J’appuie la prolongation de la PCU pour au moins 16 semaines supplémentaires.

2. L’admissibilité à la PCU pour les travailleuses et les travailleurs autonomes à faible revenu devrait être basée sur le revenu brut, et les gains admissibles sous la PCU devraient être basés sur le revenu net. Ceci explique pourquoi beaucoup de travailleuses et de travailleurs autonomes canadiens à faible revenu – les artistes en particulier – gagnent beaucoup moins que la majorité des travailleurs, alors leur revenu net après leurs dépenses pourrait les rendre inadmissibles à la PCU.

3. Éliminer les amendes et les autres pénalités pour les individus à faible revenu qui sont ultimement considéré comme inadmissible à la PCU, si leurs revenus au cours de la dernière année étaient sous la tranche d’imposition la plus basse (48 535 $).

4. Clarifier la relation entre la PCU et les redevances : il ne devrait pas y avoir de plafond sur les recettes pour les œuvres préexistantes durant la période de demande.

5. Après la période de prolongation, transformer la PCU en un programme permanent de revenu garanti qui ferait en sorte que les Canadiennes et les Canadiens à faible revenu auraient un revenu mensuel de base sur lequel ils pourraient compter. Les taux d’imposition de la prestation pourraient être progressifs selon le revenu pour permettre aux travailleuses et aux travailleurs à faible revenu de conserver pleinement la prestation, les incitant ainsi à continuer de travailler.

Merci,

Photo: Art Supplies par Celeste Lindell